Arnaud Berreby |MICHAEL JACKSON, FREDDIE MERCURY : DUEL AU SOLEIL

MICHAEL JACKSON, FREDDIE MERCURY : DUEL AU SOLEIL

Les duos, inédits à ce jour, enregistrés par ces deux incroyables talents, Michael the King of Pop imberbe d’un coté, Freddie, la reine flamboyante et moustachue de l’autre, seront enfin commercialisés le 10 novembre (Universal).

La genèse. Contes et légendes de la Pop.

Michael Jackson, Freddie Mercury : duel au soleilMadison Square Garden 28 septembre 1980, le groupe Queen investit New York pour trois soirées consécutives dans ce lieu mythique. Tout groupe britannique rêve de consécration chez les cousins ricains, et cette série de concerts confirme leur immense notoriété.

L’album « The Game » est sorti trois mois plus tôt et le single tendance rockabilly, « Crazy Little Thing Called Love », fait mouiller les liquettes d’une Amérique déjà nostalgique du King Elvis, disparu trois ans plus tôt.

Back stage, on se bouscule. Un certainMichael Jackson, déjà auréolé de l’immense succès de l’album « Off the Wall », paru l’année précédente, leur rend visite car il adore cette musique riche d’harmonies vocales et de démesure.

Il leur parle de leur dernier opus et plus particulièrement d’un titre, « Another One Bites The Dust », qui l’a marqué : « Vous devriez la sortir en single, elle va cartonner ! », leur assène t-il.

Les musiciens sont dubitatifs car cette chanson ne doit sa place sur l’album que grâce à l’insistance de son créateur, le bassiste du groupe John Deacon. Elle est, en effet, bien trop âpre et éloignée de leur univers polychrome et chaleureux : la guitare créative de Brian May y est absente, hormis une si chaste et ennuyeuse rythmique funky, le chant est plus scandé que chanté et la batterie sonne plus proche d’une boite à rythme impersonnelle que de la caisse claire matinée d’une pédale Charleston si groovy, typique du son Queen.

Bonjour tout le monde !

Il s’agit de votre tout premier article. Cliquez sur le lien Modifier pour le modifier ou le supprimer ou commencez un nouvel article. Si vous le souhaitez, utilisez cet article pour indiquer aux lecteurs pourquoi vous avez commencé ce blog et ce que vous envisagez d’en faire.

Bon succès avec votre blogue !